Pourquoi la colère ?
Prenons conscience que lorsque nous sommes dans une démarche de recherche du bonheur, la colère est
plutôt mal venue!Que de douleurs tournent autour de cette émotion !
Alors, que faut -il en faire ?
Tout d’abord, nous allons en mesurer son importance.
( voici une énumération de 4 points et j’aimerais qu’ils apparaissent l’un après l’autre)
1 Avez vous entendu parler de la colère des dieux ?
Oui, bien sûr. Et les êtres humains la craignent beaucoup. Tellement même qu’il fait des sacrifices pour
calmer leur fureur.
Et avez-vous entendu parler de la joie des dieux ?
Peu en réalité, voire pas du tout.
Et avez-vous entendu parler de la peur des dieux.
Alors là, sûrement pas !
La colère serait-elle la seule émotion que nous partagerions avec le monde des dieux ?
Alors ce fait présuppose de l’importance de cette émotion.
2 La colère est l’une des 6 émotions de base.
Et elle est aussi la seule de ces 6 émotions à être un pêcher capital.

3 Selon la médecine traditionnelle chinoise, la colère est l’énergie émotionnelle du printemps. Or vous le
savez le printemps est la saison du renouveau de la nature, de son réveil.

Pourrait-on, par analogie, parler de la colère comme une émotion du réveil ? Mais alors que réveille-t-
elle ?

Toujours selon les principes de la médecine chinoise, l’organe du printemps est le foie, une usine
biochimique de traitement et de transformation moléculaire.
4 Ce qui précède a été repris par la kinésiologie, qui voit dans le foie, un centre de transformation.
Par analogie toujours avec la colère, que pourrait-elle transformer ?
Voici ce que je peux vous en dire ici

Je vous laisse le soin d’en découvrir davantage dans mon livre « Bienheureuse colère » paru aux éditions
du Souffle d’or.
Séminaire : Vivre sa colère avec conscience et s’éveiller au pardon.

Acheter mon livre 

Laissez un commentaire

Lun-Ven: 9.00 - 18.00Samedi: 9.00 - 12.00

Abonnez-vous à la newsletter &
pour recevoir toutes les actualités

© 2021. Valérie Dupont - Réalisé par iMweb.fr