Lundi vient du latin Lunis dies qui veut dire jour de la lune. La déesse Diane, pour les Romains ou Artémis pour les Grecs, y sont associées. Artémis est la déesse symbole de la Vie et de la Fécondité. Elle est importante dans la vie des femmes, car elle préside les grands moments de la vie féminine : naissance, puberté, accouchement et mort.

Le rayonnement cosmique lunaire est donc une vibration matricielle symbolisée par l’archétype de la Mère.

Le lundi est le premier jour de la semaine ; il symbolise l’idée de germination et annonce le commencement. Cette journée est placée sous le signe de la fécondité et stimule ce qui s’élabore dans les profondeurs des entrailles et de l’inconscient. (La face cachée de la lune).

Elle se rapporte à l’intuition, les rêves, l’imagination, la subjectivité mais aussi, dans son côté négatif, aux doutes et à une certaine forme d’immaturité.

Le lundi s’apparente aux premières années de vie, le jeune enfant primaire et instinctif encore très attaché à la mère s’initiant aux découvertes de la vie et de son corps sous l’attention protectrice de la matrice.

Ce jour invite à la sortie de cette matrice pour oser naître à soi-même. S’expérimenter et expérimenter sa vie demande des prises de risque et d’autonomie, du courage pour affronter l’inconnu. La naissance est un passage : elle propose la fin d’une relation fusionnelle où le bébé se fait porter par sa mère au profit de la vie aérienne où l’in-dividu doit trouver sa place en tant que « un ». C’est le début de « l’aventure » et le début du cycle.

Le passage initiatique de la naissance est dépendant du comportement de castration ; comme tout principe de vie est lié à celui de la mort, toute création extirpée de la matrice, est amenée à se fondre dans l’univers et à y disparaitre. La vie, à peine libérée suscite déjà la peur de sa disparition et avec elle, le besoin de sécurité et de repères. La castration répond à ce besoin de protection en posant des limites mais elle pose un cadre de manière excessive étouffant ainsi la création. Dans un désir de protection de l’individualité face au risque de sa perte dans le grand-tout, la castration tue l’individualité en l’empêchant de s’expérimenter.

Aussi, le lundi demande une auto-gestion de la peur du danger ou de celle de la nouveauté pour aller explorer ses limites et apprendre à se vivre. Il développe l’auto-prise en charge, la confiance en soi, l’écoute de son intuition.  Il permet aussi de trouver ou retrouver sa spontanéité et sa légèreté.

Il va falloir prévoir mettre à la vente :

2 livres dont un en e-book ou papier :  «  Les 7 jours de ma création ou les 7 dons cachés du ciel au service de mon éveil bienheureuse colère » : en papier editions souffle d’or ou moi des séances d’intégration personnelle, de kinésiologie et d’acupuncture, des séances d’intégration personnelle par vidéoconférence prévoir des prises de rendez-vous sur le site des séminaires en lien avec la colère des séminaires de formation en lien avec l’intégration personnelle

Laissez un commentaire

Lun-Ven: 9.00 - 18.00Samedi: 9.00 - 12.00

Abonnez-vous à la newsletter &
pour recevoir toutes les actualités


© 2021. Valérie Dupont - Réalisé par iMweb.fr